• Facebook
  • Twitter
  • Envoyer par e-mail
 
 
18 avril 2018

Les ultrasons focalisés

Les ultrasons focalisés mis en cause dans le rapport de l’HAS ne concernent pas les ultrasons classiques utilisés dans le cadre de la Méthode Laurand
Avec la technique des ultrasons focalisés, les capitons incrustés seront éliminés et la peau retendue.

Comment ça marche : Les ultrasons créent une onde de choc qui fragilise les parois des adipocytes pour libérer la masse grasse, sans toucher aux tissus avoisinants, nerfs et vaisseaux. Une fois vidée, la graisse dirige vers le foie et les organes éliminateurs.

L’avis du Dr Nathalie Fournier, dermatologue et spécialiste des méthodes anticellulite : « On a un résultat en théorie, mais en pratique, les patients sont déçus. Le risque d’effets indésirables existe. On a décelé des ulcérations tissulaires au regard des zones osseuses au niveau des hanches. Des risques inutiles pour de la cellulite ! »

Ce qu’on en pense : la séance, qui dure 2 à 3h, coûte entre 2000 et 3000 €, mais ne cible qu’une zone à la fois et ne traite pas toutes les graisses. Prix élevé, peu de résultats, effets indésirables possibles : la méthode ne suscite pas l’adhésion en France.

Attention à ne pas faire l’amalgame avec des ultrasons classiques, non focalisés, qui traitent plusieurs zones à la fois. Moins intenses et non dangereux, ils incitent les cellules graisseuses à relarguer les lipides dans la circulation. Dans les documents des techniques mises en cause dans le rapport de l’HAS, on parle des ultrasons focalisés beaucoup plus puissants.

Les ultrasons classiques :

Dans l’application de la Méthode Laurand, nous utilisons des ultrasons non focalisés. D’une puissance de 1 mégaHertz beaucoup moins invasifs et non visés par l’interdiction en cours.

 
 
Pour tous ceux qui aspirent à être en harmonie avec eux mêmes et en pleine forme
Copyright ©2011 M bien être